De nos jours, l’essentiel des ventes de véhicules d’occasion se fait sur internet et entre particuliers. Ces transactions entre particuliers se font en grande partie sur des sites de petites annonces grand public (VivaStreet, leboncoin) ou spécialisés (La Centrale, Autocadre).

Statistique intéressante : plus  la voiture est âgée, plus il est plus probable que la transaction se fasse entre particuliers. Ainsi, seulement 36% des voitures de moins de 2 ans sont vendues par des acteurs non-professionnels, mais ce chiffre monte à 77% pour les voitures de plus de 5 ans. Enfin, pour tous âges confondus, on constate que seulement un tiers des ventes de véhicules d’occasion est réalisé en garages ou en concessions.

Cette démocratisation de la vente entre particuliers ne se fait malheureusement pas sans heurts.

L’absence d’un professionnel qui sécurise ce type de transaction ouvre grand la porte aux escroqueries. Le chèque de banque, qui est pourtant encore le moyen de paiement le plus sûr (ou le moins risqué, c’est selon) pour des biens de grande valeur comme les véhicules, est falsifiable – et falsifié.

La question de la sécurisation de la vente de véhicule d’occasion entre particuliers est un vide que DEPOPASS, une jeune entreprise innovante, souhaite combler. Pour la plupart des Français, le véhicule est le second bien le plus important en valeur de leur patrimoine, après le bien immobilier. Or, si la vente de ce dernier est sécurisée par un notaire, qui joue le rôle de séquestre entre acheteur et vendeur, il n’existe pas d’équivalent pour la vente de véhicules d’occasion.

DEPOPASS a donc pour volonté d’accompagner les transactions entre particuliers de A à Z, en jouant le rôle d’intermédiaire de confiance entre acheteur et vendeur.

Ceci grâce à un procédé astucieux, puisque les fonds apportés par l’acheteur sont matérialisés par un code secret inviolable. Ce code permet au vendeur, juste avant la signature des papiers de vente, de vérifier (par SMS) la disponibilité des fonds.

Ainsi, ce service répond au besoin primordial de ne céder son véhicule qu’avec l’assurance que les fonds sont biens disponibles et visibles. L’acheteur n’est pas en reste, puisque celui-ci conserve la maîtrise du paiement grâce au code secret de transfert qu’il ne communique qu’en face à face avec le vendeur.