Le choix de l’assurance est un moment crucial lors de la location d’une voiture. Il préserve des désagréments qu’un sinistre peut causer au niveau financier et permet de voyager en toute sérénité. Quelques critères de sélections doivent néanmoins être pris en compte pour éviter les mauvaises surprises.

Pourquoi avoir recours à la location ?

De plus en plus de personnes ont recours à la location de voiture pour des raisons économiques et écologiques. Cette pratique peut même faire économiser une somme considérable lors des vacances ou des déplacements professionnels. Il est beaucoup plus simple de se trouver un véhicule sur le lieu de destination que d’effectuer un long trajet. Pour ceux qui veulent se trouver au volant d’une marque précise pendant une journée, la location est la solution.

Certains préfèrent conduire des voitures neuves à longueur de temps. Souvent, seule la location peut offrir ce privilège puisqu’elle ne représente pas de gros investissement. On peut donc se faire plaisir dans des voitures de luxe sans toutefois dépenser une fortune. On doit quand même penser à bien choisir son assurance voiture de location pour voyager en toute sécurité.

Savoir choisir l’assurance pour une voiture de location

Que l’on décide de louer à un particulier ou à un professionnel, l’assurance voiture de location ne doit pas être prise à la légère. Même si l’assurance auto est obligatoire en France, elle ne couvre pas les dommages subis par le conducteur et le véhicule loué. Dans ces cas-là, il faut avoir recours à des garanties complémentaires auprès du loueur.

Concernant le contrat de location à courte durée, si le client utilise le véhicule dans les conditions normales, il peut profiter de quelques garanties d’assistance. L’avantage avec ces options, c’est qu’on bénéficie d’une réduction des franchises d’assurance auto. On doit juste régler une surprime pendant toute la durée de la location. Il est conseillé de toujours effectuer une lecture attentive du contrat pour ne rien laisser au hasard.

Il faut se renseigner sur son assurance auto, car dans certains cas elle peut être étendue au véhicule loué. Un contrat auto intégrant une garantie personnelle du conducteur ou une garantie d’assurance auto vol peut être concerné. En cas de doute, il est préférable de contacter sa compagnie.

Pour les détenteurs de cartes bancaires haut de gamme comme American Express Gold, Mastercard Gold ou Visa Premier, une garantie rachat de franchise est incluse. En cas de sinistre, il y aura automatiquement un rachat de franchise location voiture selon les conditions de sa carte et de sa banque. Dans d’autres termes, l’assurance franchise location voiture sera prise en charge en partie ou en totalité par l’assureur rattaché à sa carte bancaire.

D’autres options sont disponibles si l’on souhaite améliorer sa couverture. « Theft Protection Coverage » (TPC) ou « Theft Waiver » (TW) diminue la franchise en cas de survenue de ce sinistre. « Personal Assistance Insurance » (PAI) ou « super PAI » est une garantie personnelle du conducteur et du personnel à bord. Avec « Collision Damage Waiver » (CDW) ou « Loss Damage Waiver » (LDW), la franchise est rachetée en cas de choc. L’assistance dépannage étendue s’occupe de la prise en charge des crevaisons ou mauvais carburant.

Les jeunes conducteurs n’ont généralement pas accès à la location de voiture. Dans le cas contraire, ils devront supporter une surprime importante. Quelques loueurs ou sites internet de location entre particuliers n’appliquent pas cette règle.

Calculer la franchise et prendre des précautions

Si la voiture subit un dommage ou un vol, une somme reste à la charge du locataire malgré l’assurance location voiture, c’est la franchise. Elle peut varier de quelques centaines d’euros à des milliers d’euros selon la marque du véhicule. Avec le « Packs protection » ou contre un supplément journalier de plus d’une dizaine d’euros, la franchise peut être rachetée. C’est l’intérêt de bien lire son contrat, car le rachat total de franchise peut coûter très cher si on loue plus de 15 j. On doit vérifier le montant total des franchises avant toute signature.

Louer une voiture au dernier moment est une grave erreur. Le tarif devient beaucoup plus élevé si la date est proche du départ. Il faut aussi penser à prendre en photo tous les dégâts préexistants sur le véhicule en présence du loueur. Les exclusions doivent être considérées. Il peut être stipulé que la franchise ne sera pas réduite en cas de vol si le conducteur a perdu les clés.

Louer une voiture à l’étranger

Si l’on prévoit de voyager à l’étranger, le permis français est suffisant en Europe. Les documents provisoires comme le certificat d’examen du permis de conduire, une déclaration de perte ou de vol du permis de conduire ne seront pas autorisés. Par contre, en dehors de l’Union européenne, certains pays exigent un permis international. D’autres nécessitent une autorisation délivrée localement.

Il y a plusieurs options pour la location. Les agences de location internationales sont les plus fiables et le contrat d’assurance a l’avantage d’être clair. Toutefois, une somme d’argent assez importante est à prévoir. Les loueurs de voitures locaux permettent de faire des économies, mais il faut faire attention pour ne pas tomber dans une arnaque. La location entre particuliers est intéressante vu que l’horaire est très flexible. Passer par une plateforme intermédiaire réduit le risque d’escroquerie.

En ce qui concerne l’assurance voiture location, c’est plus compliqué qu’en France. La vérification du contrat avant la signature est donc de rigueur. Payer avec sa carte bancaire fera profiter des garanties de la responsabilité civile, la panne, le vol ou les dommages subis. Par contre, le coût des indemnisations et de la franchise seront surélevés. La règle de souscrire à des garanties complémentaires pour diminuer quelques frais reste applicable. Si un sinistre survient, la première chose à faire est de contacter son loueur et sa compagnie d’assurance location voiture à l’étranger.